Avo

Avo Uvezian Domaine – 10 (Robusto)

avo10

Fumé ce soir en terrasse, en profitant du calme, de l’air et d’un bon cappucino, voilà un robusto sympa et plein de belles surprises.

De consitution similaire au Fuente Rosado, à savoir une tripe dominicaine et une cape équateur sun grown, il fut une expérience complêtement différente.

Une allure discrète et agréable, avec une belle bague, relativement sobre, une belle cape tendu et nervurée qui ne montre aucun défaut. Il sent l’étable à plein nez, je l’ai vite décapité et à cru, j’ai pris des arômes boisés…Bref ! MIAM !

L’allumage se fait sans encombre et démarre ce qui est une démonstration de combustion. Une combustion parfaite. La fumée est abondante sans être asséchante, le tirage est hyper juste, et les premiéres bouffées sont une vraie surprise. A la foi simplistes et à la foi typées. C’est du boisé, pas vulgaire, et de l’amande amer. Il y a dans le boisé une belle longueur des arômes et la petite amertume vient signer l’arôme. Ce n’est pas l’amertume désagréable d’un cigare mal conservé ou trop jeune, c’est l’amertume légére bienvenue. C’est aussi agréable de fumer hors des sentiers battus du boisé/épicé/sucré. C’est simple, mais avec l’excellente réalisation de ce cigare, le volume de fumée est suffisant, elle est longue, c’est sympatoche !

– Et ça se marie diablement bien avec le cappucino !

La cendre est blanche immaculée, très compacte, la combustion est métronomique, le premier tiers se déroule sans encombre, c’est une belle rencontre. Le second tiers introduit un registre plus dans l’empyreumatique, l’amande perd son amertume au profit de notes plus torréfiées, ça prend de la rondeur, la fumée s’enrichie, la puissance est bonne. Ce n’est pas un cigare avec une largeur savorique immense, mais l’exercice est diablement bien maitrisé. Les arômes sont en places, la combustion est toujours parfaite, la longueur est belle, c’est un vrai plaisir de prendre de grandes bouffées et de les regarder s’échapper doucement.

Le second tiers évolue vers un cuir bien affirmé, mais le boisé reste bien en place, la puissance est conséquente sans être trop écrasante, ca y est on est dans le dernier tiers que j’ai fumé jusqu’au bout. Gouteux, puissant et juste un petit dégazage. Le dernier tiers concentre pas mal d’arômes et c’est un beau finish.

Un cigare bien sympa, sur un bon choix de module, peut être que sur ces saveurs, un module plus important serait linéaire. N’empêche que je vais essayer de trouver le reste de la famille !

Je reviens dessus (lourdement), mais j’ai trouvé la construction excellente et ça c’est vraiment appréciable.

Bref, pour son niveau de prix (9€) c’est un bon cigare et je n’hésiterai pas à retenter l’expérience ! (Et clairement au dessus du Fuente Rosado)