Vin

Les bonnes choses et l’été

Enfin le soleil a semblé nous faire l’honneur de sa présence en ce mois de février mai, et de nous offrir un peu de chaleur.

Cela m’a fait plaisir à double titre : 
1 – Je ne suis pas en sucre, mais la pluie tous les jours, en plus du matraquage médiatique du monde en crise financiére, ça file le bourdon velu voir ça donne envie de rester sous la couette tous les matins
2 – J’avais cavé en prévision des beaux jours – en même temps la statistique et la stochastique sont des foutaises algébriques – quelques stocks de vins rosés.

Oui, je bois du rosé. Même pire que ça, j’aime ces vins frais qui s’adapte parfaitement à l’ambiance d’une grillade entre potes au milieu du potager en plein soleil.

Alors j’en profite pour faire part de deux références que j’ai apprécié plus que les autres :

L’angelico du Domaine de Curebéasse
angelico
Mourvèdre, tibouren et grenache. Une superbe robe (j’aime visuellement les vins rosés clairs, tirant sur le gris), une belle longueur, frais, une jambe équilibrée, et surtout un vin aux arômes fruités équilibrés qui ne tombe pas dans l’excès. Un belle réussite. A remarquer, peut être un peu cher pour ce vin, mais il fait vite oublier ce détail !

Chateau Peyrassol

Peyrassol, c’est une vieille histoire. Un vin que j’ai découvert grace à un ami dans un restaurant et qui nous fis passer une après midi mémorable. Il n’y en a aucun à recommander. La commanderie de Peyrassol et le Chateau Peyrassol sont des rosés de grande qualité, bien vinifiés et qui donnent beaucoup de plaisir.
chateau_rose_75cl_1_1

 

Pour les amis et le moment, nous avons profité du Chateau Peyrassol, qui est un excellent rosé, avec une superbe rondeur et une belle longueur. Clairement il sent le vin correctement vinifié et bien fait, les arômes sont légers et en place, il y a de l’amplitude.

Deux vins à goûter car ils balayent du revers de la main tous les déjà entendus sur le rosé, dont le premier : oui le rosé est un vin et il peut être bon.