San Cristobal – Torreon

Arrachée de haute lutte a une horde de sudistes sur-excités lâchés dans un temple de la consommation fait ville, mais surtout hors taxes, mon goût prononcé pour la marque San Cristobal ne pouvait pas ignorer la présence de cette magnifique jarre; dont le dessus est accessoirement un beau cendrier a cigare.

15 centimètres pour un cepo de 54, voilà qui donnerait du plaisir à toutes les copines, et une belle pièce, bien roulée d’aspect agréable, avec un remplissage très régulier.

Au début je me suis dit que ce serait un San Cristobal tout craché. Comme un Mercaderes. Que nenni. On est sur la patte des séries avant la liga des casa del habanos, bien plus rustique et moins coulante. – et qu’à vrai dire je préfère.  On part plus sur une punta version Maman Ours pas contente.

La jarre embellie le cigare et donne un cigare toujours de bel aspect; gras et soyeux. Même si je ne suis pas un fan de la jarre, c’est appréciable. Ouvrir la jarre, avoir les arômes qui montent, se demander pourquoi il y en a toujours un mis sous capote de papier, se dire que la réponse on s’en fout, se dire que la réponse permettrait de mettre une information sur un post de bog, se dire qu’a défaut on mettra le minutage, se dire d’arrêter d’avoir des idées médiocres serait un bon début.

La bête est remplie généreusement, sur tous ceux fumés, je dois quand même remarqué que j’ai trouvé des jolies branches dans un exemplaire vers la  7,2e11 éme nanoseconde.

C’est quand même se foutre du monde.

Après réflexion, je me suis dit que c’est peut être une méthode communiste doux expliquant au capitaliste que malgré son argent, il peut toujours se faire baiser par un pays pauvre.  C’est frappant comme ça m’agace. Le pire sera de lire les litanies de ceux qui doivent aussi boire des vins natures expliquant a grand renfort de morale dégoulinante comme une cervelle de la meuf de BHL par ses oreilles  que c’est normal.

Nan.

Normal, c’est comme ça que ça doit se produire. Normal, c’est la règle. Normal, c’est pas un produit pas fini. Personne ne dit c’est normal en sortant d’une boulangerie avec une croissant pas cuit sous prétexte qu’il est artisan boulanger. Et arrêtez de nous faire chier avec cette morale bien pensante, il y a pleins de sujets graves où vous serez tout autant inutiles mais bien plus bienvenus.

Bref ce démarrage terreux, sur la noisette, le miel et jouissif. C’est un petit bitch slapping cigaristique,  car il dit tout de suite ‘je suis là et je suis particulier’.  Je l’ai fumé ouvert au coupe chou, a l’emporte pièce et même au v-cut, ça n’a pas changé grand chose.

Si ce n’est que vu le cepo, je préfère l’emporte pièce. Je trouve ça propre et agréable.Et le tirage me semble aussi un peu plus agréable sur les déboîte-mâchoires.

J’aime ces arômes bruts de miel et de noisette, mâtiné d’un piquant un peu rustique. Un peu comme un cigare pondu pour les fumeurs, pas pour les collectionneurs.

Je n’ai jamais lu de tiers dessus, il a une certaine réalité, juste un gain en puissance parfois écrasant. Certains m’ont mis KO sur le purin qui parfois relève du stratosphérique.

J’ai trouvé une grande constance de construction et d’arômes sur ceux fumés (une moitié de la jarre). Aucun bouché, et toujours le même plaisir de fumer.

Très honnêtement, c’est gros pour moi (c’est mon coté girly) c’est pas mon modules préféré. Je rêve plutôt d’un 8-9-8 San Cristobal. Dieu si tu me lis et que tu fumes vraiment des havanes….

Le cigare peut être trés rassasiant et parmis les alliances qui m’ont charmé :

  • Caol Ila, vieux gift d’un poto fumeur
  • Saint Romain blanc de cossard
  • …Les chardonnay bourguignons
  • …Les roussannes blanches
  • L’abricotine (oui elle revient)

Happy smoke les filles et n’oubliez pas, San Cristobal, c’est bonheur.

 

 

 

Elle sera joyeuse – peut être…

On m’apprend aujourd’hui que le français est mort !

Le cigare m’en tombe.

La maladie a démarré par une confusion dans le troisième groupe qui rapidement a métastasé toute les conjugaisons. Qu’on amputât ainsi le français ne sembla alors choquer personne – et surtout pas ceux qui pensait qu’un artiste peindait des toiles, et qu’après le travail il buvrait des canons.

Insidieusement, Monsieur, Madame, Mademoiselle (quoi qu’encore usité pour flatter les attributs mammaires et postérieurs d’une jeune fille isolée par un groupe d’abrutis) furent supprimés du langage pour être remplacés par chef (nécessaire à la commande du Kebab), et gros, marque de respect immédiate et d’affection virile entre mecs. Wesh ! Salut Gros !.

Les pluriels suivirent et finirent par disparaître des fins de mots, gênant comme des ‘s’ à la seconde personne.  Bescherelle fut relégué au rang de livre oublié et l’orthographe a celui de science des ânes.

La syntaxe fut finalement détruite par une mouvance musicale, le rap, visant à produire des rimes simples avec un langage pauvre dans une langue mal maîtrisée pour exprimer des idées simplistes mais vendeuses.
L’idée directrice étant d’être un branleur violent, vulgaire; bref de ne faire aucun effort civil et d’en accuser les autres et de se plaindre qu’on ne les laisse pas faire chier le monde comme bon leur souhaite.

Globalement il faut retenir du rap que tout ce qui vient d’une cité violente avec des viols des vols et des drogues c’est cool et que c’est les autres – qui subissent – qui sont des intolérants. Le bonus est de se dire musulman en plus parce qu’on peut de défoncer et insulter les filles dans la rue ce n’est pas incompatible. (Lire le coran est facultatif en outre, suffit de ne pas manger de porc).

Finalement d’une langue riche; d’un pays au patrimoine culturel colossal; nous sommes arrivé à un patois; permettant à l’ensemble des français de tendre à un niveau intellectuel proche du néant, comme vivant dans un bled où l’école n’existe pas, car la théorie du complot suffit à ne plus lire de livre, à ne plus lire la presse (sauf celle gratuite) et surtout à se découdre les neurones à coup d’émissions débiles.

Ces cerveaux abrutis pensent donc que dire ‘ca va gros’ (sans cédille) est une marque de respect et de ´bonhommitude’, de même qu’avoir le ‘seum’ est signe d’une intelligence marquée et surtout d’une dangerosité accrue de la personne en question. Sache que si on te perçois comme dangereux, c’est avant tout parce que tu es con et comme le savent les pas trop cons, les cons ça ose tout et c’est à ça qu’on les reconnait. Et parfois très con. Voir plus que très con.

Saluons ici le travaille acharné des pubars et autre directeurs artistiques  (objets sexuels non identifiés cocaïnomane), des directeurs de presse et de publication, et surtout du PAF français d’avoir utilisé cette inculture comme terreau de leurs profits, d’avoir inondé les cerveaux des ch’tis, des loanas, de la télé-réalité, de the Voice. Bravo. Nous vous félicitons et espérons que  vos gains et bonus seront indexés au volume d’abrutissement que vous avez provoqué.

Félicitez vous surtout de vos grandes tirades arrosées de vins naturels dans des troquets du 11éme où vos mêmes abrutis sont venus faire un carnage car finalement au détour de leur faiblesse intellectuelle, vous en avez fait des proies faciles pour des imams pas très malins (mais qui à priori ne serait pas musulmans d’après des musulmans, mais qui le sont quand même) qui sont venus leur expliqué que nous étions la source de tous leurs problèmes. Car oui, vous fourbes usurpateurs et profiteurs, vous vous cachez parmi nous. Parmi ces morts inutiles, ces étudiants, mères de famille. Mais passons une bonne mère de famille musulmane ne serait jamais sortie seule dans un concert. D’ailleurs des bons musulmans seraient couchés et rien ne se serait produit. A commencer par le wahhabisme. Il fallait leur demander dés le début aux vrais musulmans, rien ne serait arrivé. Inch’Allah.

2016 s’annonce radieuse car nous allons introduire les râles et grognement en substitution des mots de plus de 6 syllabes ( et accessoirement on se débarrassera du concept de syllabes). Les fautes seront abolies car écrire un mot sera considéré comme un exploit remarquable.

L’état va substituer les allocations familiales par une prime à la connerie qui sera constituée d’une casquette copie Vuitton, d’un jogging et d’une pochette a cannabis, pardon, teushi.

La maîtrise du français sera une pratique désuète, liée au snobisme et aux ‘bourges’. Comme si l’argent et l’éducation étaient liés. Sans blague. Regardez Morano.

On devra se coltiner ces hordes de sauvages, griffés nike et adidas, se rêvant footballeur ou basketteur, mais finiront avant tout loosers, fumant du shit en s’imaginant bandits de grands chemins comme dans une série américaine, slappant de la bitch comme dans un clip de rappeur américain,  et insultants les autres à tout va. Normal. L’autre est raciste et islamophobe. Bonus : porter du faux Vuitton et avoir les clefs de l’appart de Jawad.

A ceux là s’opposeront les frontistes, des « bons français », convaincus de leur « bon droit » et que le racisme est une juste rétribution de la violence qui leur est faite (ou du moins que TF1 et BFM TV leur explique qu’ils vivent). Il s’emplissent de haine des heures durant devant leur journal télé; attendant les résultats du match de foot après le meurtre de 150 personnes. Et là ils prennent leur décision vitale. Pas celle d’intervenir une fois, pas celle de s’immiscer dans le débat, celle de prendre un porte flingue. Ils voteront Front National. Une entité vouée à s’en foutre plein les poches grâce à la haine que les premiers suscitent chez les seconds. Et eux, malheureusement ils votent. Faut dire qu’il y avait ping pong dans la salle des fêtes de hénin-beaumont.

Les riches seront ravis de voire la situation économique de la France se dégrader encore, mettant encore plus de pression sur les faibles salaires et abaissant de fait le coût de la main d’oeuvre. On continuera à taper sur le droit du travail qui permet à la France d’être le pays du monde développé à avoir le plus de formes de contrats de travail précaires et partiels permettant aux entreprises de jouir d’avantage fiscaux et sociaux et de la flexibilité totale du travail. Bref, l’état encourage l’esclavagisme moderne et la précarité et comme la France s’endette, sa dette se paye plus et qui gagne ? Les investisseurs, bref, les riches. Faut suivre parfois. Ceux là même qui élisent notre élite politique, vu qu’ils les financent. Les riches resteront riches, mais surtout plus.

Les classe moyennes resteront perdues dans leur débat sans fins sur leur sexualité, l’omnitolérance, la parentalité et le genre enlisées dans un rousseauisme qui force jusqu’à ne plus voter. Insultés dans la rue, non écoutés par les plus riches qui les ont mis en laisse avec un salaire, il ne leur reste qu’à s’acheter des rolex d’occasion, boire des vins naturels, et vivre comme des bobos, a chercher la faille de tolérance partout (comprendre prendre la tête aux autres en se ré-inventant grand penseur de gauche) pendant que paisiblement ils comptent leurs sous sur leur PEL et leurs RTT sur la fiche de paye. A côté de cela, ils pourront acheter un Iphone 7 et débattre copieusement de savoir si Samsung c’est mieux ou pas que Apple, et de s’épancher sur leurs copains new yorkais et londoniens, vivant dans des pays où la vie elle est tellement mieux.

Nos sénateurs, députés et ministres ne feront rien, à leur habitude. Peut être ponctuellement certains élus iront voté, et on ne cherchera même pas à vérifier si il y avait suffisamment d’homme pour le nombre de vote. La corruption et le lobbying continueront, ils resteront le gouffre financier qu’ils sont aujourd’hui. Nous aurons droit à des grand discours et des grandes envolées, mais surtout à une dette galopante et à des budgets de fonctionnement en hausse, qui eux demanderons des hausses d’impôts annoncées tardivement pour donner l’illusion d’une décision durement prise.

Reste les corses, dernier vrais français au final. Gueulards, révolutionnaires, indépendantiste. Les seuls à descendre dans la rue protéger ce qu’ils ont de l’invasion des médiocres. Les derniers à agir – et même si ce n’est pas sans défaut, il n’y a que ceux qui ne font rien qui critiquent. Bravo les jeunes parce que vous avez prouvé deux choses :

  • Le collectif et l’union permettent de faire des choses, là ou finalement nos roquets politiques n’ont pas fait grand chose à part tweeter ou se faire interviewer. Quoi qu’en pense chacun vous avez agi et fait, envers et contre tous, et ça c’est de la magie
  • L’appareil politique est impuissant tant à gérer ses citoyens qu’à gérer les conflits. Au final, ils ont laissé faire et n’y font rien. Vous avez démontré que l’appareil politique français ne fonctionne plus face à l’action. Mais à sa décharge il manque d’expérience en la matière

Reste les mecs comme moi. Probablement qu’on continuera à être gentil et à faire de notre mieux. On sera un peu durs avec vous parce que vous nous cassez les burnes comme des quintuplés avant le biberon toute l’année. On se lèvera pour gagner notre vie honnêtement en essayant d’avoir plus d’éthique que de pulsion cupide. On s’enfilera des quilles pour refaire le monde le jour où ça nous pèsera. On ne cherchera pas a s’immiscer dans vos choix sexuels, religieux, familiaux. A vrai dire on s’en fout. On ne cherchera pas à convaincre les autres de ce qu’il faut faire, on se démontrera dans nos actes quotidiens. La bienveillance n’est pas un mot mais une action.

Alors dans les pires moments on prendra un cigare, qu’on doit au passage voir certains d’entre vous tucher et maltraiter, ou parfois lire de la kerde belge dessus. On va l’allumer et on va penser à nos potes partis, a ce moment simple de partage et d’amitié qui nous lie, et surtout on vous observera bienveillants. Parce qu’à continuer vos conneries, disons le, c’est à vous que vous faites du mal.

Sur ce, wesh les gros bonne nouvelle année – c’est le calendrier grégorien au fait.