Arturo Fuente – Rosado Gran Reserva R52

rosado

J’ai toujours un petit faible pour les fuente – pour ceux qui n’auraient pas lu, c’est ma marque « originelle ». Celui là m’a attiré l’oeil avec une présence remarquable. Il est beau. Il a même une sacré gueule avec sa bague qui ressembe à une armoirie et sa cape maduro. On dirait un quasiment un épicure especial en maduro. Bref il est appêtissant et d’un prix relativement modéré (env. 8€). Je l’ai essayé pour changer un peu du Gran Reserva Chateau, sachant que la différence est une cape équateur sun grown. Je m’attendais donc à retrouver le soft smoke (ce côté dirait les anglo saxons mellow, terre, cacao et légéres épices) avec un peu plus de puissance.

Passé l’aspect irréprochable (cape tendu, grasse, finement nervurée, ferme, bague majestueuse), la bête sent le tabac à plein nez, et semble plus fort que son copain Gran Reserva. A cru, les arômes tendent de suite sur les épices douces.

A l’allumage, j’ai vécu un petite déception. Le tirage est bon, mais la fumée est légére et les arômes sont très courts. Légérement épicé, mais quasi evanescent. En revanche, quelques bouffées après, le poivre apparait, et c’est un goût nouveau. Un mélange doux d’épice / cacao (canelle, cacao amer) très léger, et du poivre. C’est surprenant, ni franchement bon – c’est très court, ni franchement mauvais – les aromes sont courts et le poivre est acceptable. Le premier tiers est quand même très linéaire et pas super intéressant, pire, sur un exemplaire, j’ai expérimenté quelques soucis de combustion (en biais). le premier tiers m’a laissé une impression d’arythmie.

Un dégazage sympa (10 bonnes secondes) qui a ébloui ma progéniture, le second tiers s’entame et sous de biens meilleurs augures. La puissance s’installe, le cigare devient plus rond et je retrouve le registre Fuente Gran Reserva avec plus de puissance. La saveur est bien présente, et avec la puissance, apparait progressivement du cuir et il s’est avéré nourissant.

Ce qui est surprenant d’ailleurs c’est qu’il m’a laissé la même impression qu’un Epicure Especial : il se met en place tardivement et d’un seul coup, la puissance se régule, comme une émulsion. A partir du second tiers, ce cigare est devenu plus intéressant, plus rond, plus long et restera constant jusqu’à la fin. Progressivement sont apparus des notes de cuir, voir de réglisse, la bête contient de la nicotine et le poivre reste présent et il m’a mis ko sur la fin. Le dernier tiers du cigare m’a semblé le plus intéressant car le plus riche.

Finalement pas si inintéressant que j’ai pu le lire, peut être coincé dans la gamme entre le Gran Reserva (plus simple d’accès) et le Short Story (plus arômatique), je lui décerne le titre d’Epicure Especial made in Saint Do. Pour autant, il n’est malheureusement pas exempt de défauts rédhibitoires comme sa combustion où son premier tiers. Si comme je l’ai vu je l’avais payé au prix nord américain, j’aurai dit que c’était un « value smoke », mais là, ça fait cher l’imperfection et le plaisir se fait quand même attendre.

Un cigare intéressant, un poil trop cher cependant

Un commentaire

Parfaitement d’accord cher (dans nos contrées) pour ce que c’est rien qu’un san cristobal el principe ou un bolivar corona junior le dépasse pour moins cher ou hors cubain un nicarao en robusto ou encore un don pepin garcia blue. Perso je ne rééditerais pas l’expérience même moins cher. En tout cas bravo pour le travail !!!

J'aime

Réagissez

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :