Bolivar – ER Alemania Especiales N°2

Unknown
Long time no see, le camarade Volutes était parti à la guerre aux kilos ! Blague à part, merci mes précieux d’avoir su magnifiquement occuper ses soirées frugales.

Bref, non content de m’avoir comblé en m’envoyant des Por Laranaga Robusto (Yummi !), un lecteur / copain / amateur m’a laissé dans le paquet un de ces Bolivar, dont Julien un critique / copain / amateur / ex-administrateur / repris de justice / traitre à la nation cigaristique m’avait aussi ramené spontanément quelques exemplaires. Ils en ont de la chance ces Alsaciens quand même, et moi aussi. Et je les remercie, ce sont deux magnifiques cigares. Sauf que maintenant : j’en ai pu !

Vous pourrez le voir, ce bolivar est magnifique, loin de tous ces petits gros laids et éjaculateurs précoces, ou des ces brise machoires à complexer une porn star. Il est grand, fin, élancé et une superbe cape, soyeuse, légérement rugueuse, bien dans la lignée des bolivar Royal Coronas et Gold Medal. La même odeur de cuir et d’étable.

Je l’ai décapité, de crainte de briser la cape à l’emporte piéce. Les arômes sont déjà légérement épicés et boisés.

L’allumage est un bonheur : une fumée ample, grasse, pas asséchante, et une typicité Bolivar, avec ce goût que je définis si mal. Epicé, boisé, et une puissance déjà présente. Le premier tiers a une présence étonnante, une mélange étonnant et équilibré de goût et de puissance. Moi qui suis plutôt amateur de cigares doux et très aromatiques, je suis dans un vrai changement, et un changement séduisant.

Ce cigare est technique et m’a fait pensé à un Fundadores dans le style de fuma : trop rapide, il chauffe ou trop lent et il s’éteint réguliérement. C’est à noter qu’un fumeur qui ne prend pas en compte ce critère peut passer à côté, car le cigare est puissant et peut vite devenir asséchant si fumé trop vite.

Ce cigare évolue doucement vers des saveurs plus orientées sur le cuir et le torréfié, mais il reste relativement linéaire, ce qui dans le cas présent n’est pas déplaisant. J’avoue que je suis subjugué par un équilibre parfait entre puissance et goût, et il est rassasiant.

A ceux qui peuvent, un essai s’impose.

4 Commentaires

Il se trouve que moi aussi j’en ai eu un, offert par l’infidèle Julien… Il attend patiemment son tour dans ma cave ; tour qui rique d’arriver plus tôt que prévu à la lecture ce cet élogieux commentaire. J’ai toujours eu un faible pour cette marque et ses cigares épicés-corsés-torréfiés ; et puis Simon est un prénom qui me plait. Je t’en dirai un peu plus bientôt…

J'aime

Si vous avez l’occase de tomber sur le « 109 » de la même fournée prenez tout… Il est encore meilleur !

Je n’en trouve plus à la pièce (mais dispo à prix exagéré en coffret de 2xEspeciales & 2×109…) mais sûrement qu’il se trouve encore dans les villes les mieux achalandées.

J'aime

Bon ben ça fait plaisir. Si c’est du Bolivar c’est déjà ça 🙂
Il se trouve qu’un pote qui habite pas très loin de la frontière franco-allemande m’en a acheté une dizaine… 😉
A tester rapidement alors!

J'aime

j’en attends 2 pour tester la semaine prochaine. A lire ton CR, je boue d’impatience !!!!
Ps : Tres bonne vacances !

J'aime

Réagissez

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :