Rocky Patel – The Edge

J’ai découvert ce cigare par hasard en essayant de m’initier à de nouveaux terroirs. Depuis très longtemps, j’étais uniquement orienté sur les cubains et les dominicains – et sur ces derniers, probablement parce que c’est ma marque « initiatrice » les Arturo Fuente.

C’est donc en un beau jour de mars qu’en franchissant la porte d’une bonne civette j’ai trouvé ce Edge, un robusto, terroir honduras, qui tient d’ailleurs plus du corona gorda que du robusto. Il me fut conseillé comme un cigare léger, du matin.

Rocky Patel The Edge

Comme vous pouvez le voir, c’est un cigare élégant, une jolie cape, très régulier, un beau gras. La baque fixée sur le pied est originale, et visuellement, je trouve ce cigare très réussi. La belle affaire dirons les amateurs ! Que vaut-il en tant que cigare ?

A cru tout d’abord, il dégage une odeur sucrée, gourmande, au toucher, il est ferme et semble bien rempli. J’ai utilisé une double lâme pour le décapiter et j’allume tous mes cigares à froid à la torche.

Le démarrage est déroutant de douceur et d’amande, légérement épicé. Le tirage est juste, le volume de fumée est appréciable, et le cigare est d’une douceur rare. C’est marquant et gourmand. Le premier tiers de ce cigare est un bonbon à l’amande, une peite pate d’amande faite cigare. Le second tiers offre un gain de puissance, très relatif, mais cependant agréable, Avec la puissance, l’amande toujours présente prend de l’amertume, ce qui n’est pas pour me déplaire. Attention, on demeure dans le très léger. Le dernier tiers devient plus poivré et terreux, tout en restant très agréable et jamais agressif.

Au final, c’est une belle découverte du terroir hondurien, c’est aussi une belle découverte de Rocky Patel. Un cigare  effectivement du matin, qui peut décevoir les amateurs de cigares puissants, et qui est quand même linéaire. Le registre de saveur reste simple (principalement amande et un peu d’épices) , mais pour moi efficace.

Du début à la fin, un tirage excellent et une combustion réguliére. Attention cependant à fumer plutôt lentement, la surchauffe arrive vite.

Comme vous l’avez compris, j’ai aimé, et ceux avec qui je l’ai partagé aussi. Amateurs de Quai d’orsay, ou de hoyo, peut être une expérience à tenter ici.

Notons aussi que son prix est des plus raisonnables pour la qualité de fabrication.

Réagissez

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :