La Gloria Cubana – Médaille d’Or N°2

la gloria cubana n02_000
La première fois que je livre mes impressions sur cette marque, généralement bien appréciée des amateurs et proposant quelques modules, ce n°2 est un beau panatella lonsdale, d’une longueur équivalente à un churchill avec un cepo plus fin.

Ces modules malheureusement se perdent, je ne sais pas vraiment pourquoi. D’un côté j’entends beaucoup l’argument marketing, avec une mode aux « petits gros » et de l’autre, des problèmes de régularité et de fabrications.

C’est pourtant des modules agréables, et qui ont le mérite de ne pas fatiguer la mâchoire, et pour ceux que j’ai récemment fumé, la construction est assez homogéne dans la boite.
Tout de go, ce cigare partage une certaine proximité avec un ERDM Tainos pour moi. A cru, même registre, fin, boisé. C’est un vrai cubain, léger et fin. il a une belle allure, avec sa bague un peu vieillie, sa cape nervurée et un touché très ferme.

L’allumage est équilibré, « pas si doux » qu’attendu, avec un registre végétal et torréfié. Je dois concéder que j’aime beaucoup, avec un tirage correct, il y a de la mâche et du plaisir de fumer. Le premier tiers passe rapidement et facilement, je fume souvent vite – d’aucun dira que c’est mal mais…

Le second tiers se cale sur une saveur assez complexe, végétale, torréfiée, ca donne l’impression de plonger le nez dans un maragogype. – Chose que je suis allé vérifier en faisant un bon maragogype à la bialetti des familles, et qui a surperbement accompagné la second partie de ce cigare.

Le dernier tiers n’est cependant pas très marqué, et ce cigare se fume sans peine jusqu’au bout, mais j’ai regretté qu’il n’y ait pas ce petit truc en plus à la fin, un finish avec un peu plus de panache.

Bref un stock que je degluti facilement, que je recommande sauf…qu’il est discontinué. Et dans l’histoire, je ne saurai jamais si j’ai mauvais goût, si la distribution standard des fumeurs a mauvais goût, si l’executive moyen du marketing de habanos a une dent particuliére sur les modules longs et fins, où si simplement il faut être plein de remerciement de pouvoir goûter une de ces cigares qui font dire « c’était mieux avant ».

– Edit –
A priori, on pourrait le dire longtemps, puisqu’il n’est pas certain qu’il soit discontinué – Edit- 
Moralité : ne pas croire tout ce qu’on vous raconte ! Na ! Et merci kodebusan !

7 Commentaires

Rigolo que tu écrives à ce sujet. J’ai justement découvert le mois dernier l’existence d’une boîte de Medaille d’Or n°2 OSU SEP 00, qui vraisemblablement est là depuis des mois ou des années. De superbes capes grasses qui respirent le cuir. Au pied, c’est un beau panache d’épices gourmandes.

Rare bonheur cigaristique, j’en ai pris plein la tronche. Du coup j’en ai acheté plusieurs (ce qui m’arrive très rarement puisque mon optique en ce moment c’est de goûter un maximum de trucs différents pour me faire une idée).En plus ils sont relativement abordables. A peine deux euros de plus qu’un Punch Small Club ER 2009, un euro de moins qu’un Wide Churchill. Pourtant la vitesse de rotation n’est pas exactement la même… Désespérant.

Voilà donc une idée de revanche, après le Libertador, ou avant !

J'aime

Il s’agit d’un dalia et non d’un panatela. Il fait parti de mes dalias préféré et permanant de ma cave (en même vu le peu qu’ils en restent ça va quasiment tous être mes préférés), 2002 est une année fameuse pour cette vitole, de même que 2008 qui m’a paru très prometteuse.
Ce cigare n’a nullement été discontinué (du moins officielement, peut être 2013?) même s’il apparait que trouver des boites de 2008 soit dificile et qu’à ma connaissance il n’y a pas eu de production depuis 2008.
Le Dalia, malheureusement pour moi, reste mon module préféré de sa par son équilibre parfait (à mon goût) entre la rondeur et la concentration des arômes.

J'aime

dalie et panatela, c’est un peu le combat nom de galére et nom d’usine ? Pour le cigare discontinué, mon fournisseur m’a dit qu’il n’était plus produit ? Si tu le dis, je pense que c’est intox alors ….

J'aime

Les 2 seuls survivants après 2012 chez LGC sont le médaille d’Or n°2 et le médaille d’Or n°4. Son petit « factory name » c’est bien « dalias » (comme le 8-9-8 Partagas, le Siglo V, l’Inmensas entres autres)

J'aime

La famille des panatela va, en gros, du cepo 34 à 38 (28 pour les slims et 40 depuis les fundadores) alors que le dalia c’est 43 ni plus ni moins, et considéré plutôt de la famille des lonsdales. Sans aller faire mal aux mouches, comme dirait Peintre, 5 cepo ca fait quand même une différence.
Chez LGC les panatella c’est le #3 (slim panatella – Panatella Larga – 17, ../28) et le #1 (Grand Panatella – Delicados Extra – 18, ../36). Ces deux formats ont été éradiquer du catalogue HSA… Le #4 peut aussi être considérer comme un petit panatella, bref encore une marque intérressante qui s’est fait massacré….

J'aime

Réagissez

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :