Montecristo – Montecristo N°1

images (1)
Un cervantes d’une marque que je redécouvre ces derniers temps, j’ai pu attraper une boite de ces n°1, qui m’ont attiré après avoir découvert avec gourmandise l’especial n°2, j’ai trouvé que ces modules longs et fins semblaient assez compatible avec la douceur montecristo.

J’ai envie de dire « comme d’habitude », ce cigare est bien roulé, irréprochable, avec une cape soyeuse, pas vraiment grasse, légérement souple. Là encore, sur la boite, une grande homogénéité des vitoles, et pas de buches. Ce sont des cigares jeunes (2011) et je trouve que les Montecristo se portent mieux jeunes qu’âgés, le côté fruité de la jeunesse donne un peu plus de kick à des arômes souvent légers.

J’aime aussi ce format, lonsdale, fin et élégant, qui se fume facilement.

A cru, ce cigare est surprenant : c’est boisé, très boisé, sous bois, fongique, humus. C’est une balade dans les sous bois après la pluie. Une saveur quasi automnale et ancienne. Un côté nature morte qui est agréable.

Le tirage est juste, ouvert au v-cut, que je finis par apprécier pour ces vitoles fines.

Les premières bouffées sont conformes à la sensation à cru : c’est un arôme franc et direct très boisé, très fongique, et une touche d' »ancien », de poussiéreux, mais sans être désagréable. Je le trouve assez loin des arômes discrets de son frangin le n°2, beaucoup plus franc. Le terreux arrive rapidement après quelques centimètres,

Les arômes s’intensifient, la puissance augmente, et je la trouve particulièrement équilibrée, ni débordante. Il y a de la justesse, le cuir arrive, avec des notes oléagineuses agréables.  Ce que j’aime, même si je ne suis pas fan de la saveur boisée et terreuse, c’est le côté juste de ce cigare. Il y a un bon équilibre entre la puissance délivrée et la finesse des arômes.

Le final est rasasiant, plein de cuir, de noisette et un côté poussiéreux, agréable, des arômes riches – qui m’ont d’ailleurs fait penser à une autre lonsdlae, le Molinos Sancho Panza.

Ce cigare ne m’a pas laissé indifférent et c’est une saveur particuliére, qui peut déplaire, mais ciselée et bien présente qu’il délivre.

Je trouve qu’il accompagne formidablement un fin de diner léger avec un thé vert sencha ou une infusion de thym (cette dernière étant un accord des plus agréable avec ce cigare) ou simplement une eau minérale.

Un cigare que je conseille donc à tout fumeur de cigare qui cherche un montecristo con cojones; bien plus assumé que le n°2, plus de caractère que ce que je connais de la gamme et beaucoup de goût.

Réagissez

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

%d blogueurs aiment cette page :