Articles par mauriceboissard94

Épitaphes du fumeur de cigares

Le patron a décidé maintenant il est temps de faire fortune avec ce site…

Et pour faire du flux parmi la difficile population des fumeurs de cigares, il faut proposer du service…..

Voilà donc l’objet de cet article à forte connotation commerciale …vous proposer un service totalement inédit de vente d’épitaphes pour fumeurs de cigares….quoi de plus fascinant pour toi, lecteur, que de savoir que dans ta dernière demeure tu pourras laisser une trace de ta passion tabagique qui t’as coûté tant de temps et d’argent…voire t’auras conduit directement en dans la voie sans issue dans laquelle malheureusement nous finirons pour de bon….

Voilà donc nos propositions d’épitaphes toutes à la vente….alors, lecteur, ne te trompe pas sur ton choix car c’est pour longtemps qu’il sera inscrit sur ta pierre tombale.

L’épitaphe hommage à ta marque favorite

Je suis passé de Cohiba à cul en bas ;

Montecristo, descente critique ;

Un havane, une avanie

Un partagas ou je pars en gaz ;

Hoyo m’a enterré.

L’épitaphe poétique

A peine allumée et déjà consumée

La vie est un cigare mal roulé

Elle commence entre les cuisses de sa mère

Et se termine sur une note amère.

La cape donne la couleur pas la teneur

Pour trouver dans l’homme le meilleur

Il faut comme le cigare aller à l’intérieur.

Les épitaphes tragiques

J’ai beaucoup fumé de Romeo & Julieta et pour moi aussi ça s’est fini en tragédie ;

Churchill a laissé un module, j’y ai laissé des nodules ;

Le tabac t’abats…un puro puis rien

Les épitaphes philosophiques

S’en aller en fumée des pieds à la tête, voilà le sort du cigare et de celui qui le tête ;

La vie c’est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber…et si c’était une boîte à cigares ? bein c’est pareil sauf qu’elle est humidifiée;

Des pieds, des têtes, des tripes….que de points commun entre le cigare et son propriétaire sauf qu’une fois éteint le dernier ne se rallume point.

Ma vie et mon cigare auront eu la même évolution…le premier tiers le plus vigoureux le plus fier, le deuxième tiers le plus goûteux le plus prospère, le troisième tiers le plus terreux le plus délétère !

Épitaphe du rappeur

Yo, chek that, dans le ghetto la voie est toute tracée;

On va bicrave de la beuh

Galérer pour se faire des eus

Puis le caïd te dit « viens on va voler »

Va y qu’est-ce qu’on va fomenter ?

Enlever un rabbin, wesh c’est sur y ont du blé

Braquer un resto chinois ça reviens pas au même.

Y t’baisent en refilant du pâté d’chien ou un vieux sac de nems

Vas y cousin on va s’faire un buraliste

Après on conduira des cadillacs sur la côte East

Les poches pleines de blé, le cigare au bec

Pendant que les bitchs rouleront leurs culs sur nos têtes

Sauf que le bougnat du coin c’était un ruskoff

Y nous a cueilli à froid à la kalachnikof

Tatatata…des trous dans les tripes des balles dans la teuté

Et c’est en dégueulant du sang qu’on est allé crever

La morale de cette histoire de rap

C’est que si tu veux jouer les gangstas ou les p’tites frappes

T’as pas intérêt à te tromper de boutique mec

Les marchands de cigares c’est des bonhommes pas des pt’ites lopettes

Et bien lecteur as tu fait ton choix ? Sinon prends ton temps, réfléchis mais souviens-toi que l’épitaphe est un luxe qu’on ne se paye qu’une fois.

Les puros des supers héros

Dites-moi les amis, ça vous intéresse les supers héros ?
A priori non, ce n’est pas un truc de fumeur de cigares….

J’étais affalé dans un salle obscure où mon fils m’avait convaincu d’aller voir les 4 fantastiques qui, soit dit en passant, n’ont rien d’extraordinaires…il y a un qui a la faculté de s’étirer les membres à volonté, l’autre qui s’enflamme puis se refroidit aussi vite….le troisième est bâti comme une maison de prolo à Tourcoing….tout en briques….et la femme là-dedans ? elle est invisible….Finalement, ce quatuor n’est-il pas comme une espèce de métaphore des angoisses les plus profondément enfouies de la libido masculine ?….mon membre s’étire-t-il suffisamment ? et si je m’éteignais aussi vite que je me suis enflammé ? suis-je vraiment aussi dur que j’en ai l’air ? et madame dans tout cela…est-elle vraiment avec moi ou a-t-elle, en réalité, disparu pendant que je m’échine….

J’en étais là de mes réflexions que je me suis souvenu de mes lectures d’enfants….à l’époque, les 4 fantastiques portaient une tenue bleu claire des plus réjouissantes et Ben Grimm, la chose, fumait le cigare…la preuve en images….

Featured image

(crédit photo : google comme tout le monde)

Mais oui, le plus monstrueux de la bande est un fumeur de cigares….cool non ?
Et quand on farfouille dans la cosmologie des super héros et bien, on doit admettre que les fumeurs de cigares sont finalement pas si mal représentés…

Parmi les afficionados du puro on trouve un….diable…..en la personne d’Hellboy qui assume crânement son addiction tabagique….

Featured image

(crédit photo : le mec qui l’a dessiné, je suppose)

Wahou ! vous avez la classe comme ça vous quand vous fumez ?

Un autre représentant emblématique de notre confrérie (de fumeurs hein pas de super héros) est sûrement Wolverine que l’on voit souvent en compagnie du cigare…

Featured image

(crédit phot : marvel ou je sais pas qui mais pas moi)

Bon, faut pas le faire iech quand il allume son mégo au resto….

Ce qui frappe immédiatement outre la fumette, c’est le point commun entre ces personnages….tous particulièrement laids….la laideur de Grimm, Hellboy et Logan est d’ailleurs une problématique récurrente dans leurs histoires….ils sont, au sens littéral du terme, monstrueux…et cherchent soit à se cacher soit à faire péniblement accepter leur différence par une société qui massivement les rejette…

Déracinés, marginaux, rejetés, ces supers héros trouvent dans le havane une sorte de consolation j’imagine….et d’ailleurs qu’est ce qui pourrait expliquer ce vice commun de la tabagie chez nos héroïques coreligionnaires ?

Je me plais à penser que les volutes épaisses du puros ont la vertu de dissimuler derrière un voile évanescent les ingratitudes physiques dont nous pourrions être affligés….je parle pas l’hôte de ces lieux hein ? que ce soit clair !

Mais ce n’est pas ma thèse favorite, j’ai la conviction que ces cigares dans leur bouche ont une portée symbolique….ils révèlent qu’au-delà des apparences, la réalité est bien plus complexe et subtile…car enfin, nous le savons, le cigare n’est jamais ce à quoi il ressemble…sombre, trapu, agressif, hautain, méprisant, hypertrophié….son odeur dérange, la fumée irrite….et pourtant, derrière ces caractéristiques si peu avenantes qui valent au fumeur bien des rebuffades, il abrite des trésors de subtilité, de complexité, de suavité…le cigare invite toujours à traverser le miroir aux apparences….à laisser tomber les a priori, à défaire le masque car c’est à ce prix qu’il dévoile sa vraie nature…qu’il nous emporte, qu’il nous transporte, nous apaise et nous livre ses langoureux secrets….

Fumer le cigare pour les super-héros, cela veut dire…je ne suis pas celui que vous pensez…si vous acceptez de dépasser le visible, alors vous me découvrirez de l’intérieur….recélant de trésors…d’humanité…de dévouement….de douceurs….d’amour quoi !

A moins, que l’hypothèse inverse soit vraie et que cela soit le fumeur de cigare qui serait, par nature, un super-héros qui s’ignore…c’est nous alors, lecteurs de ce blogs, qui trahirions nos idéaux par refus d’assumer notre vocation de défenseurs masqués des opprimés…

Bon, allez, on va tous se faire coudre un costume et on commence demain !